Bienvenue sur DM2016

En 2016, les Gabonais n'auront plus le droit de se plaindre. Aux Bongo et acolytes, je dis: Le Gabon ne sera l'otage de personne. On va maintenant voir qui est plus sauvage et qui est plus bandit que qui dans ce Gabon nôtre. Aux Gabonais, je dis: il n'y a que deux choix -- se taire et accepter la mort lente sous les Bongo ou réagir et choisir le combat de la 3e Voie, le combat d'un Peuple Gabonais Libre se refusant désormais à subir. Il faut en finir avec les improvisations. En 2016, il n'y aura plus d'excuses. Préparons la fin des Bongo. Ensemble. Dès Maintenant. En savoir plus...

Pourquoi un débat sur la destitution d'Ali Bongo? Pourquoi maintenant?

Sachant que le Gabon ne changera jamais par le pouvoir démocratique des urnes, mais plutòt par le pouvoir démocratique de la rue, à quoi rimerait véritablement une candidature perdue d'avance en 2016? Ce site n'a donc pas pour vocation de présenter formellement ou officiellement la candidature de Daniel Mengara à l'élection présidentielle de 2016. Ce site répond, plutôt, à l'hypothèse suivante: Si Daniel Mengara avait été candidat en 2016, quels en auraient été les arguments, les modalités et les finalités politiques et stratégiques?

La réalité

LA RÉALITÉ: Une candidature Mengara pour 2016, j'en suis certain, étonnerait certains puisque l'idéologie de Daniel Mengara dit clairement que le Gabon ne changera jamais par le pouvoir démocratique des urnes, mais plutòt par le pouvoir démocratique de la rue. A quoi rimerait donc une candidature perdue d'avance en 2016?. Ceux qui savent comprendre les choses devineront facilement que ce site pose, plutôt, la question suivante au Peuple: Les Gabonais vont-ils accepter une candidature d'Ali Bongo en 2016 alors que nous savons tous qu'il a fait usage de faux pour se hisser frauduleusement à la magistrature suprême du pays, alors qu'ils savent qu'il va, comme d'habitude, s'organiser pour s'octroyer un nouveau mandat usurpé? Pour ma part, je ne veux pas me réveiller une seconde après minuit le matin du 1er septembre 2016 et entendre qu'il y a encore au Gabon un usurpateur de pouvoir nommé Ali Bongo Ondimba se disant Président de la République. Il ne faut donc pas se leurrer. Si les Gabonais attendent encore une fois, une fois de trop, le dernier moment pour organiser la résistance et la destitution d'Ali Bongo et, par la suite, tout bâcler et ensuite pleurer, autant abandonner la politique et laisser les Bongo faire du Gabon ce qu'ils veulent. 2016, c’est maintenant que ça se prépare... Pour que le mandat ursurpé d’Ali Bongo soit son premier et son dernier. Pour que l'élection de 2016 ne se tienne pas avec Ali Bongo toujours au pouvoir. Voilà pourquoi il faut lui barrer le chemin de la candidature. Pour qu’il n’y ait plus d’excuses. Pour votre pays, pour la dignité, Contribuez ici.



Dr. Daniel Mengara, lors de sa déclaration de candidature à Libreville le 22 juillet dernier

Le Dr. Daniel Mengara annonce la naissance du BDP-Modwoam

Daniel Mengara

Urgent: Dr. Daniel Mengara de retour au Gabon le 25 août 2009

Dr. Daniel Mengara

Urgent / Retour du Dr. Daniel Mengara au Gabon retardé

Dr. Daniel Mengara, lors de sa déclaration de candidature à Libreville le 22 juillet dernier

Urgent: Le Dr. Daniel Mengara de retour au Gabon le 20 août 2009

Les illusions

LES ILLUSIONS: Trop de Gabonais croient encore que la libération du Gabon se passera par le miracle de Jésus-Christ ou la grâce de la vierge Marie. Certains diront, de loin, "nous attendons de voir", comme si les Gabonais qui s'engagent étaient des Martiens venus sauver ou montrer le chemin à ceux qui "attendent de voir" avant de s'engager. D'autres croient que ce sont les Français ou les Américains qui viendront chasser les Bongo à leur place. D'autres encore font partie de ceux qui, de loin, diront: "Nous vous soutenons", oubliant que le soutien avec la bouche n'a jamais nulle part changé un pays! En politique, ce qui compte c'est l'engagement et l'engagement seul, quelle qu'en soit la forme. Non, chers compatriotes, il n’y a pas de Martiens au Gabon. Personne ne viendra de la planète Mars pour libérer le Gabon à notre place. Le combat de la libération nationale est le combat de tous les Gabonais, hommes, femmes, enfants. Voilà pourquoi il ne faut plus se leurrer. Si les Gabonais attendent encore une fois, une fois de trop, le dernier moment pour organiser la résistance et la destitution d'Ali Bongo et, par la suite, tout bâcler et ensuite pleurer, Ali Bongo sera toujours là en 2016. 2016, c’est maintenant que ça se prépare... Pour que le mandat ursurpé d’Ali Bongo soit son premier et son dernier. Pour que l'élection de 2016 ne se tienne pas avec Ali Bongo toujours au pouvoir. Voilà pourquoi il faut lui barrer le chemin de la candidature. Pour qu'en 2016, il n’y ait plus d’excuses... Pour la dignité, pour le progrès, pour l'espoir d'un peuple meurtri par près de 50 ans de bongoïsme, Contribuez ici.


La 3e Voi(e)(x)

LA 3e VOI(E)(X): Au Gabon, pour s'expliquer pourquoi les choses ne changent pas depuis près de 50 ans, certains accuseront, à juste titre, le manque de détermination des leaders de l'opposition. D'autres noteront, à juste titre, l'apparente léthargie d'un peuple habitué à la facilité et averse au sacrifice. Mais vous, oui, vous qui lisez ce message, avez-vous jamais songé à ce que vous pouvez sacrifier pour contribuer au changement que pourtant vous ne cessez de réclamer? Dans tout combat, tout le monde ne peut peut-être pas être au front, mais tout le monde peut faire quelque chose, de près ou de loin. S’investir dans la libération du Gabon, c’est aussi simple que se passer de sa bière un seul jour cette année pour investir le dollar ainsi économisé (500 F CFA) à la lutte. Sur cette base de dons de 500, 5000, 10.000, 100.000, 500.000 F CFA, même 100 petits Gabonais cachés dans leur bureau peuvent financer la libération du Gabon. Voilà pourquoi il ne faut plus se leurrer. Si les Gabonais attendent encore une fois, une fois de trop, le dernier moment pour organiser la résistance et la destitution d'Ali Bongo et, par la suite, tout bâcler, Ali Bongo sera toujours là en 2016. 2016, c’est maintenant que ça se prépare... Pour que l'élection de 2016 ne se tienne pas avec Ali Bongo toujours au pouvoir. Voilà pourquoi il faut lui barrer le chemin de la candidature. Pour qu'en 2016, il n’y ait plus d’excuses... Pour qu'on ne dise pas demain que les Gabonais n'ont que les Bongo qu'ils méritent, montrez à votre tour que vous pouvez libérer le Gabon avec un petit don, chacun selon ses moyens. Pour cela, Contribuez ici.



Création du BDP-Modwoam: Texte de la déclaration



VOS DONATIONS


DM2016: Donnez ici
BDP-Modwoam: Donnez ici
BDP-Modwoam: Adhérez ici

CONTACTS


Pour contacter le Candidat
Tél.: (+1) 973-447-9763
Email: cliquez ici
Campagne DM2016
Email: cliquez ici
BDP-Modwoam
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, NJ 07052 - USA
Tél.: (+1) 973-447-9763
Fax: (+1) 973-447-9763
Email: cliquez ici
Web: cliquez ici

Newsletter DM2016 – Restez Informé(e)!

ChargementChargement